Pourquoi je n’utilise pas Facebook en tant qu’attachée de presse freelance

Facebook attachée de presse

Si aujourd’hui, un(e) attaché(e) de presse se doit d’être présent(e) sur Twitter, Linkedin ou encore Instagram, qu’en est-il de Facebook ? Est-ce que ce dernier peut-être employé à des fins professionnelles ? Pour ma part, ce réseau social m’est utile qu’à titre personnel et ce, pour plusieurs raisons.

Je ne travaille ni en agence, ni directement chez l’annonceur. Étant attachée de presse à mon compte, je ne représente pas à proprement parler une entité globale. Je ne me voyais pas créer une page dédié à ma propre image. C’est l’une des raisons qui me pousse à ne pas utiliser Facebook dans le domaine professionnel.

Pourtant, certains professionnels des relations presse se tournent vers les contenus sponsorisés de Facebook. Le but ? Partager leurs parutions dans de grands titres de presse et attirer de nouveaux clients. Pour ma part, le public que je vise, c’est-à-dire les journalistes et de potentiels prospects, se trouvent sur d’autres réseaux sociaux tels que Twitter. C’est d’ailleurs sur ce dernier que je relaie les articles dans lesquels mes clients apparaissent. D’autre part, j’ai recours à Instagram, qui me permet de partager en image mon quotidien d’attachée de presse ainsi que Linkedin pour conserver et me tenir au courant de l’actualité de mes relations professionnelles. Présente donc sur beaucoup d’autres sites, Facebook ne m’est donc pas utile. Mais je ne reste pas fermée à ce que la plateforme peut m’apporter, peut-être est-ce l’une des prochaines phases du développement de mon travail sur Internet.

Posted on: 13 septembre 2017, by :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.