Vous avez dit réseau ?

Camille Poignon attachée de presse

On nous le dit que trop souvent au cours de nos études, la clé d’une bonne attachée de presse, c’est son réseau de contacts. Alors oui, cela est évident et indispensable mais le seul réseau ne fait pas l’attachée de presse. Une attachée de presse aura beau avoir un très bon réseau, si elle ne sait pas « vendre » son produit, cela sera peine perdue. D’où l’importance des outils que met en place l’attachée de presse : le dossier de presse, le communiqué de presse, le lookbook, le mailing… Tous ces outils sont les clés d’entrée pour justement entrer en contact avec les journalistes. Aussi, qui ne réussit pas son entrée, ne parviendra pas à son objectif de médiatisation. Il ne faut pas oublier que le métier et l’action de l’attachée de presse sont globaux : ce sont les outils, l’argumentaire, le réseau mais aussi la façon de présenter le projet, de l’intégrer dans des plannings rédactionnels et de fonctionner vis à vis des problématiques de chacun. Alors soit, le réseau est un des points forts de votre attachée de presse, mais il fait partie d’un tout. Une mission doit être menée de long en large et de façon globale, comme pour toute action de communication.

Un bon sujet trouvera preneur, du côté des journalistes, que l’attaché de presse ait un bon réseau ou non. A contrario, un sujet plus délicat et plus dur à placer, ne passera pas la porte de la conférence de rédaction, même si le réseau de votre attaché de presse est très large. Aussi, il vaut mieux un réseau modeste mais pointu, qu’un très large et moins travaillé.

Posted on: 9 mars 2015, by :