Start-up : relations presse or not ?

Start-up : relations presse or not ?

Voici un article que je souhaitais écrire depuis longtemps et pour lequel j’ai finalement trouvé le temps. En effet, la thématique est particulièrement intéressante et interroge : faut-il faire des relations presse quand on est une start-up ? J’avais déjà évoqué les relations presse des entreprises qui se créent dans cet article, mais j’aimerais plus particulièrement évoquer les start-ups aujourd’hui. En effet, ce modèle d’entreprise qui s’est maintenant largement imposé, a créé énormément de nouveaux besoins, de nouvelles façons de penser, de se développer et de communiquer. Aussi, je suis régulièrement amenée à communiquer avec ces jeunes entreprises, soucieuses de communiquer sur leurs produits et services, désireuses de développer leurs relations avec les médias et conscientes qu’elles peuvent être la clé de voûte de leur développement. J’aime particulièrement ce type de mission, plutôt grisante. Travailler avec une start-up, c’est choisir d’avoir une action très concrète, de participer directement au développement et de construire avec l’équipe existante. Alors quand on me demande s’il fait faire des relations presse quand on est une start-up je dis « OUI, mais…« . Car il y a forcément un « mais ». En effet, je pense qu’une entreprise qui a des choses à dire, doit le dire et de la bonne manière. Ainsi se faire accompagner est la meilleure des façons de le faire. Levée de fonds, nouveau concept, service innovant, nominations internes, développement… Toutes ces actualités sont extrêmement intéressantes à relayer.

Arrive maintenant mon « mais » car, comme pour les autres entreprises, il ne faut pas communiquer à tous prix. Et dans le cas d’une start-up, communiquer trop tôt. En effet, il faut poser les bases du discours, construire sa communication et savoir où l’on va avant de se lancer dans des relations presse. Car on le sait, une start-up qui se crée va sûrement en cours de route changer de business model, d’objectif, d’équipe, de mission, voire même de nom ! Il faut donc attendre le bon moment pour se lancer. Et pour cela, rien ne vaut l’avis d’une attachée de presse.

Si vous êtes une start-up et que vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter !

À très vite,

Camille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.