Que voir, que faire, que lire ? Avril 2018

attachée de presse Freelance

Ce mois-ci, roulements de tambour… Qu’ai-je vu, qu’ai-je fait, qu’ai-je lu qui m’ait marquée ? Au programme du mois d’avril : éclectisme et brume !

Que voir ?

Ce mois-ci, un film a attiré mon attention : Dans la brume de Daniel Roby. J’aime beaucoup l’acteur principal du film, Romain Duris, et la bande-annonce m’avait beaucoup intéressée. Je suis donc allée le voir très motivée, et curieuse par ce synopsis qui me laissait songeuse :  « Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe… Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume… »

Mon avis : le film est très réalise et on peut facilement se projeter dans ce Paris submergé par cette effroyable brume. J’ai apprécié ce film mais il ne m’a pas marquée au point de le recommander. Les amateurs des vues aériennes de Paris seront tout de même captés.

Que faire ?

Le mois d’avril est passé à toute allure mais j’ai tout de même eu le temps de passer par Bruxelles. Quelle belle ville ! J’y ai adoré la douceur de vivre et l’éclectisme de son architecture. Moment fort du week-end : le musée Magritte, artiste qui me touche particulièrement. Le musée est très bien conçu et l’on progresse au rythme de nos pas dans les différents étages, étudiant la vie du peintre belge et ses oeuvres aux titres énigmatiques. C’est un très bon souvenir, je recommande !

Que lire ?

Avril ne m’a pas fait vivre de grandes aventures littéraires… J’ai commencé un livre que je n’ai pas réussi à finir, n’étant pas particulièrement captée par l’histoire : L’Art de perdre d’Alice Zeniter. Pourtant Prix Goncourt des Lycéens 2018 (je suis généralement emballée par les oeuvres qui reçoivent ce prestigieux prix), le livre ne m’a pas accrochée. Je le mets de côté et m’y remettrai assurément plus tard, sûrement cet été. Ce doit être l’ « après Joël Dicker » qui me fait défaut. J’ai par ailleurs commencé Mon Frère de Daniel Pennac, qui me captive. Je vous en dirai plus quand je l’aurai fini. J’ai également fait l’acquisition de Vers la beauté de David Foenkinos que j’ai hâte de commencer.

La suite dans le prochain épisode, pour vous raconter mes découvertes de mai. Ce mois s’annonce mémorable, je vous en dirai plus prochainement !

Posted on: 8 mai 2018, by :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.