Attachée de presse, agence de relations presse : faut-il se spécialiser ?

Attachée de presse, agence de relations presse : faut-il se spécialiser ?

Pour une attachée de presse ou une agence de relations presse, la réponse à la question « Faut-il se spécialiser ? » est évidente. Néanmoins, cette spécialisation entraîne beaucoup de conséquences qu’il faut gérer et comprendre pour mieux les appréhender. Au début de mon activité, je me suis naturellement orientée vers la mode et les accessoires de mode, puisque mes précédentes expériences faisaient que mes contacts et mon expertise se concentraient sur ce secteur. Puis, au fil des rencontres et des missions, ma spécialisation s’est élargie et a muté. Je gère maintenant deux pôles de compétences : d’un côté la partie mode & accessoires de mode, et de l’autre la partie voyages & tourisme. Et j’en suis ravie. Ces deux secteurs se complètent : contacts journalistes, rubriques rédactionnelles et expertises clients, et ils s’harmonisent.

Quand on est attachée de presse ou agence de relations presse, il est donc normal de se spécialiser. La question est de savoir à quelle étape de son développement il faut l’envisager et vers quel secteur s’orienter. Parfois la spécialisation est naturelle, parfois elle est stratégique, mais elle doit être logique et elle doit permettre à l’attaché de presse de progresser.

Se spécialiser oui, bien réfléchir avant, oui aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.