Les débuts d’une attachée de presse freelance

Attachée de presse freelance

« Choisir le métier d’attachée de presse, c’est choisir d’être au four et au moulin » m’a un jour dit le directeur de communication d’une maison de couture dans laquelle j’effectuais mon stage.

Avec l’expérience, j’ai compris où il voulait en venir. Être attachée de presse freelance, c’est travailler main dans la main avec les journalistes, avec les clients tout en travaillant seule. Trouver des solutions aux problèmes de chacun, et gérer les siens en même temps. Être à l’écoute et savoir s’écouter, entendre l’avis de chacun et se fier au sien. C’est au fil de mes expériences que j’ai réussi à comprendre mon métier d’attachée de presse, que je continue aujourd’hui à découvrir, au travers ses mutations, aussi bien sur Internet, sur les réseaux sociaux que face aux changements de la société.

Aujourd’hui indépendante, cette problématique est encore plus présente qu’auparavant. Choisir d’être freenlance, c’est opter pour une façon de travailler individuelle tout en étant collective, prendre des décisions seule tout en réfléchissant à l’avis de chacun, faire des propositions et accepter d’être la bouée de sauvetage d’un client ou d’un journaliste.

Les débuts d’une attachée de presse sont souvent laborieux : il faut réussir à développer son réseau de journalistes, tout en développant son réseau de prospects et de clients tout en développant sa propre entreprise. C’est un travail de chaque instant, où chaque pierre à poser est essentielle à la construction globale.

 

Camille Poignon

Posted on: 17 décembre 2014, by :